Rien ne sert de courir il faut partir à point …et marcher !

Les Françaises, notamment à Paris, sont plus minces que la majorité des occidentales. Nombreux nutritionnistes pensent que la raison vient du fait qu’elles mangent moins d’aliments traités (ce qui est sans doute vrai). Cependant, il y a d’autres explications que tous ceux qui s’intéressent à perdre du poids devraient connaître. Les Françaises marchent, fument, sont sexuellement active et choisissent la mode avant le confort. Ainsi, elles vivent plus longtemps et minces tout en buvant et mangeant vin, pain et fromage.

La raison pour laquelle seulement 9% des Françaises sont obèses comparé à 33% des Américaines est parce qu’elles préfèrent habituellement marcher tout au long de la journée plutôt que d’utiliser leurs voitures (les transports en commun ont toujours été privilégiés par les politiques gouvernementales). Scientifiquement, quand on fait de l’exercice aérobic (marche où vélo) on brûle les calories graisseuses et quand on fait de l’exercice anaérobie (natation ou jogging) on brûle des glucides. Aux États-Unis, lorsque les femmes font de l’exercice c’est pour une courte et intensive durée (anaérobie), ce qui emploie leur métabolisme glucidique et font qu’elles ont du mal à perdre du poids. Les Françaises ont aussi des séances d’entraînement… mais pas au gymnase, dans la chambre. Selon plusieurs études américaines, les Français ont plus de relations sexuelles que les autres nations ce qui soulage du stress (libère les endorphines), stimule l’immunité, améliore la cardio-vascularité, réduit le risque de cancer de la prostate chez les hommes et favorise le sommeil (1).

Le secret, c’est de marcher

Fumer est un autre raison pour laquelle les françaises maintiennent des taux de glycémie plus sains. Au lieu de se promener dans la rue avec une barre chocolatée dans leur bouche, beaucoup de françaises la remplacent par une cigarette et résistent au grignotage. La nicotine est un stimulant du système nerveux central qui fonctionne en redirigeant le sang de l’estomac vers le cerveau et les muscles du squelette (2) et ainsi réduit l’appétit. Cependant, nous savons que fumer est toxique, ce n’est donc pas une bonne habitude quels qu’en soit les effets.

Une autre raison, moins souvent abordée, est le phénomène mode ! Les Françaises, en particulier les Parisiennes ont tendance à porter des vêtements près du corps et qui manquent de “l’extensibilité” trouvé dans les chemises, vestes et jeans aux États-Unis. Historiquement, elles ont toujours préféré des vêtements qui épousent la silhouette ou découvrent l’anatomie. Ainsi les corsets au 18ème siècle, la petite robe noire de Coco Channel du début du 20ème siècle et maintenant avec la mode des jeans et robes moulants, les français sont obligés de garder la ligne pour s’habiller.

Par ailleurs, la culture française stigmatise les gens qui ont du surpoids, on les montre du doigt ! Quand une femme française n’arrive pas à fermer son pantalon, elle n’achète pas la taille supérieure mais se met immédiatement au régime. Dès l’apparition de l’obésité enfantine, des initiatives ont été mises en place (dans les écoles, les cantines, la publicité, etc.). Par loi, toutes les publicités alimentaires présentent un message rappelant aux Français les risques de l’abus. Le gouvernement essaie de lutter contre l’intégration de la culture de la restauration rapide et des télézards-teléphages inactifs qui commence à s’intégrer en France et mène aux mêmes problèmes qu’aux États-Unis.  Alors soyons raisonnables et restons actifs !

Sources : pour en savoir plus, Bême   http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/dossiers/rapports-sexuels/10012-sport-sexe-erection-02.htm

Rabourdin   http://www.plurielles.fr/sante-forme/sante/

http://www.ecigarette-france.com/la-nicotine-actualite-27-p1.html

http://www.npr.org/2011/06/09/137085989/the-skinny-on-smoking-why-

Hali Wolf

pour Madame Bourdier

Le recyclage : préservons notre terre

Le recyclage en France est un sujet d’actualité qui demande une attention spéciale. Nous devons être sensible à ce problème car il est nécessaire de reconnaitre l’importance de la protection de la terre. Le recy
clage peut offrir une méthode de réforme de l’économie qui se favorisera 2 groupes : Les ouvriers qui travaillent au ramassage des déchets et les citoyens qui paient des impôts pour cette collecte et son traitement.

En 2007 chaque ménage français produit 360 kilos de déchets par an contre 725 kg pour les Américain [5] et 524 kg en moyenne pour les Européens [3]. Le gouvernement souhaite recycler 75 % des emballages ménagers pour l’année 2012 actuellement on recycle déjà près de 60 % [4]. En com

paraison, les États-Unis recyclent moins de 33% des emaballages [6].
Entre 2008 et 2010 le gouvernement français a multiplié les ressources en trouvant une solution sur la question des déchets [1]. Les points principaux incluent une réduction de la production d’ordures ménagères par citoyen, une augmentation du taux de recyclage et une réduction de déchets dédiés à l’incinération. Maintenant le service qui collecte les déchets coûte 120 euros pour chaque Français [2]. Aussi, le gouvernement veut mettre en place une meilleure méthode de sensibilisation à cet effet [1].

 

En augmentant le taux, il est possible de réduire les impôts qui restent élevés pour les citoyens. Plus de recyclage engendre une économie plus efficace, plus d’économies et une meilleure préservation de nos terres.

Image 1 – http://socialtimes.com/5-earth-day-social-media-activities_b59081

Image 2 – http://facops.wsu.edu/Recycling/recycling.jpg

Map – http://maps.grida.no/go/graphic/packaging_waste_production_per_capita_in_europe.jpg

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/02_cle7f33d7-2.pdf

1.  http://www.gouvernement.fr/gouvernement/toujours-plus-d-efforts-pou…

2. http://www.consoglobe.com/recyclage-france-croule-dechets-1686-cg

3. http://www.touteleurope.eu/fr/actions/energie-environnement/l-europ…

4. http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/02_cle7f33d7-2.pdf

5. http://www.cleanair.org/Waste/wasteFacts.html

Parcours, découvrons une île

Kathryn Gilles

Une île unique

Le Mont St Michel est une ville posée sur la mer autour d’une abbaye sur un petit îlot rocheux qui est reliée au continent par un pont de terre naturel. Chaque année cette très petite ville Normande de 50 habitants, attire 3.5 millions de visiteurs. La ville et la baie sont sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

source jbourdier

Les principaux sites à voir sont la ville médiévale, l’Abbaye, les musées et l’Église paroissiale.  En dehors de la belle architecture, ce qui est fascinant est le fait que c’est une île-de-marée. Dans le passé l’ile n’était accessible qu’à marée basse car le pont était submergé à marée haute. Il existe une légende, à cet endroit, la marée monte à la vitesse d’un cheval au galop, alors ne trainez pas sur la plage !

On utilise le pont de terre naturelle (maintenant une chaussée) pour y accéder.  Pour les options d’hébergement, il y a des campings et des hôtels dans la baie et sur l’île même, qui varient de 45€ á 260€. Pour en savoir plus : consulter http://www.ot-montsaintmichel.com.

 

Crystal Anderson

     Une île pour s’évader

L’île d’Oléron est un endroit populaire pour les touristes. Ils y vont pour s’évader des ennuis de la vie quotidienne.

Située sur l’océan Atlantique, elle est à 5 heures de Paris (526 kilomètres ou 327 miles) en voiture. C’est une ville touristique avec plus de 21.000 habitants permanents (c’est la deuxième ile la plus peuplée de France métropolitaine après la Corse).

On peut y visiter l’ancien fort maritime du Premier Empire , construit sous Napoléon. Aujourd’hui, le fort est le site de l’émission télévisée, “Fort Boyard” qui existe depuis 1990 et dans lequel une équipe de candidats réalise diverses épreuves physiques et intellectuelles dans une atmosphère fantastique afin de gagner un trésor. Vous pouvez y faire du bateau, aller à la plage et faire des randonnées. Pour plus d’information sur les activités disponibles, allez sur http://www.ile-oleron-marennes.com

Parcours, découvrons un village

Juan Mendoza

La Bonne vie à Bonneval

Bonneval-sur-Arc est un merveilleux exemple de ce qu’est la vie dans les alpes. La disposition de la commune, l’architecture et l’urbanisme est rare et encore préservé d’influence contemporaine ! Très original.

Bonneval-sur-Arc se situe dans le sud-est de France près de l’Italie. Sa population n’est que de 246 habitants ! Son économie est principalement basée sur l’agriculture de montagne, l’élevage de chèvres, de vaches et de moutons mais aussi le tourisme familial.

Les activités touristiques incluent le ski de piste, la randonnée pédestre et le parapente. On peut aussi visiter le vieux village, le village de l‘Ecot avec sa chapelle Sainte Marguerite, la fromagerie et le musée. L’altitude moyenne est de 2.713 mètres  (8900 ft) et le village lui-même est situé à une altitude de 1.850 m (6069 ft), alors, apportez une veste !

Pour vous y rendre : prenez l’avion (Aéroport de Chambéry-Aix-les-Bains à 96 km), le train (la gare internationale de Modane à 45 km). Pour vous logez : les hôtels sont de 7 km (4 miles) à 28 km (17 miles) de la ville et les prix varie de 65 à 2.200 euros.

Caryn Nicole Torrey

    Construit pour faire impression

L’architecture d’Aubeterre-sur-Dronne attire l’attention des natifs et des touristes. Le village abrite les Églises de Saint Jean et Saint Jacques qui sont extraordinaires et uniques : l’Église de Saint Jean est monolithique (c’est-à-dire construite dans un bloc de pierre unique) et l’Église de Saint Jacques offre de belles images de la création du monde par Dieu.

Le village est situé au sud-ouest de la France dans la région Poitou-Charentes ; avec seulement 420 habitants et son économie est basée sur le tourisme. Une fois que vous avez découvert l’architecture de la ville, il y a  beaucoup d’autres activités comme le judo, le canoë-kayak et n’oubliez le camping du village qui est célèbre!

Il y a un aéroport à Mérignac à 105 km (65 miles). La gare la plus proche est à Chalais à 12km (7.4 miles). Le village est très petit, donc vous pouvez vous promenez partout. Vous y trouvez deux hôtels : « Hôtel de France» ou « Le logis de la tour » entre 35,00 € ($48.21) et  80,00€ ($110.20).

Jesse C. Edwards

    Langres et Langres : Un fromage et sa patrie

Langres est célèbre pour son fromage du même nom. Il est protégé par la loi française pour garantir et défendre son origine et sa qualité. La ville de Langres est aussi la patrie de la confrérie des « Tastes-fromages » qui parcourent la France pour partager le goût du fromage. Il a une odeur intense et un goût à la force agréable mais sans outrance.

La ville (8.240 habitants) est une commune française située entre trois grandes vallées (Seine, Rhône, et Meuse). Elle est à 246 kilomètres au nord-est de Paris. C’est une ville historique de l’époque gallo-romaine, qui était florissante au moyen âge et brillante pendant la Renaissance.

Là, vous découvrirez de magnifiques balades et paysages, mais également beaucoup d’histoire. Aussi il y a des jardins remarquables comme le Jardin d’Ode qui couvre 46 kilomètres carrés. Langres est aussi la patrie de Diderot qui a sa place et sa statue en l’honneur de l’athéisme.

Le chemin de fer à crémaillère de Langres était la première ligne de fer construite en France (la gare de Langres date de 1858).  Un bon hôtel à Langres est «Hôtel de la poste ». L’activité a commencé en 1575 et son nom date de la Révolution. Le prix d’une chambre est de 70€ à 90€ (http://www.hoteldelaposte.info/).
Pour en savoir plus, allez sur http://www.langres.fr/ ou http://www.recoin.fr/tourisme/cite+de+langres.htm.

Guadeloupe, joyaux Menacés : La Beauté Disparaît

Les récifs des côtes de la Guadeloupe sont aimés par les plongeurs, mais ils sont menacés par les humains. La Guadeloupe se trouve dans les Caraïbes, elle est composée de deux îles : La Basse-Terre et la Grande-Terre qui sont reliées par un tout petit archipel. Avec une population de 409.000 habitants et 1.630 km2  de terre, elle possède 400 km2 de récif. Le plus grand récif se trouve à Grand Cul-de-Sac Marin

Le problème est que toute la zone est menacée car 3.000 pêcheurs provoquent la surexploitation. D’autres problèmes viennent souvent des effets de la production agricole ; les plantations de banane et de sucre engendrent la sédimentation, la pollution et le ruissellement. Le développement costal et le tourisme engendre 85% de la destruction. Les ouragans provoquent eux-aussi des destructions et quand les pêcheurs perdent leurs filets dans la mer, ils continuent à attraper des poissons. Il faut donc une intervention publique pour éduquer et promouvoir le respect de l’environnement.

L’intervention gouvernementale offre une solution écologique. Le Réserve du Grand Cul-de-Sac Marin a été créée en 1987. C’est une réserve naturelle fermée par le récif corail qui protège 37 km carrés. L’espace se compose de zones “cœurs” autour desquelles la nature menacée peut s’aligner. Le Parc est administré par un Conseil d’Administration, Scientifique, et Économique, Social et Culturel. Avec un geste vers le développement durable, le gouvernement améliore aussi le cadre de vie.

Venez visiter la réserve : Vous pouvez voir le volcan de la Soufrière aux Petites Antilles, les Chutes du Carbet, les “Deux Mamelles” et la route de la Traversée. Vous pourrez témoigner des effet de la ruine et les efforts de reconstructions mais aussi la beauté de la forêt naturelle dans le Parc National de Guadeloupe. Pour vous y rendre : utilisez l’Aéroport de Pointe-À-Pitre.

Source :    http://www.routard.com/guide_voyage_lieu/2774-grand_cul_de_sac_mari…

http://www.britannica.com/EBchecked/topic/247616/Guadeloupe

http://www.caribdiveguide.com/guadeloupe.htm

Les OGM : Un sauveur dangereux ?

Les OGM sont la cause permanente de manifestations en France et nombreux sont ceux qui décident de ne pas manger la nourriture qui en contient.

Le saviez-vous : C’est un « organisme génétiquement modifié ». Selon « danger-sante.org », c’est « une plante, un animal, virus, bactérie, unicellulaire ou pluricellulaire ou un micro-organisme dont on a transformé le patrimoine héréditaire afin de le doter de propriétés que la nature ne lui a pas attribuées, résultat obtenu par manipulation de l’Acide désoxyribonucléique (ADN). »

source ttuflaqueor.blogspot.com

L’histoire des OGMs est très importante pour comprendre leur état aujourd’hui. Le nom « Frankenfood » a été créé pour effrayer les gens, c’est un terme toujours utilisé. Mais les problèmes causés par les OGMs en France sont plus récents. En 2008, une variété de maïs génétiquement modifié de Monsanto (appelé MON810 ou YieldGard) a été interdite en France. L’Union Européen l’avait approuvée, mais le gouvernement français l’a dénoncé comme dangereux. C’est le même cas avec les pommes de terre « Amflora » pour laquelle La France a intenté un procès à l’EU car elles ne sont pas saines. A cause de cela, il y a beaucoup de manifestations contre les OGM mais Monsanto les appelle « une farce[ :] » on peut voir que les entreprises productrices ne sont ni respectueuse ni respectées.

Le génie génétique a été mis en place pour aider les pays en voie de développement. Produire des cultures qui ne sont pas touchées par la sécheresse ou la maladie, c’était vraiment une grande chose pour aider les agriculteurs. En France, les « cultures [génétiquement modifiées] couvrent moins d’un pour cent des terres agricoles ». Les français n’aiment pas les OGM et il faut regarder pourquoi. En fait, 70% des français pensent qu’ils sont « dangereux » et 80% « n’en veulent pas », le chiffre le plus élevé en Europe après la Grèce (93%). Il faut dire que les médias français présentent généralement le sujet d’une façon négative. Cependant, 51% des Franç

Les OGMs : sauveur de l’humanité ou produit dangereux ?
(AP Photo/Bob Edme)

ais pensent que « la science et la technologie amélioreront l’agriculture et la production de la nourriture. »

Le gouvernement français comprend l’importance des OGM, c’est pourquoi il a créé un site web (ogm.gouv.fr) par leque

l il informe les citoyens. C’est une action très unique, il n’y a pas beaucoup de gouvernements qui ont réagi ainsi ; mais quand il déclare

que certains produits ne sont pas sans danger, c’est certainement une action prévisible.   Aujourd’hui, nous n’avons pas assez de recul pour décider si les OGM sont dangereux ou non. Il faut soutenir l’agriculture bio, mais nous savons qu’elle n’est pas suffisante pour nourrir la planète. Doit-on pour autant sacrifier nos ressources écologiques ?

Ressources    http://www.danger-sante.org/ogm-definition/

http://ogm.gouv.fr/

http://www.webinfrance.com/consumers-in-france-reject-genetically-m…

Jacqueline Cordier manifeste avec des autres fermiers et environnementalistes. Ils étaient au siège de Monsanto, une entreprise qui se spécialise dans les produits agriculturaux technologiques, à Peyrorade, en le sud-ouest de la France, vendredi 16 décembre 2005. (AP Photo/Bob Edme).

Un bouchon pour la bonne cause

« Solidarité envers tous ». C’est la première des cinq phrases qui forment les principes directeurs des Bouchons D’Amour. Les Bouchons D’Amour, fondé et parrainé par Jean-Marie Bigard en 2001, est une organisation non-gouvernementale (ONG) qui a comme objectif l’acquisition de matériel ou de ressources pour handicapés tel que des fauteuils roulants ou des chiens d’aveugle. Ce but est réalisé par une stratégie ingénieuse : la vente de bouchons plastiques de bouteilles. Ces bouchons sont collectés, contrôlés, nettoyés, puis placés sur un camion vers la Belgique ou ils seront recyclés et transformés en palettes plastiques.

© SFG - Fotolia.com

Chaque tonne de bouchons vendue donne 210 € à l’organisation et les nombres sont impressionnants : au niveau national 9 millions de tonnes ont été collectées depuis mai 2005. Les fonds sont redistribués à des associations nationales comme Handisport et Handi’Chien. Nelly (handicapée moteur) nous parle de son chien Kawa : « Il peut ouvrir la porte, allumer la lumière, me ramasser un objet que je viens de faire tomber, alerter en cas de problème…Surtout, il change le regard que les gens posent sur moi. Il créé un lien social important. »

L’association emploie un modèle décentralisé et les sept régions françaises ont un président qui dirige sa branche. En fait, n’importe qui peut devenir « Bigarchon Responsable Départemental » pour son département, s’il le souhaite, pourvu qu’il ait de la motivation, qu’il accepte les principes et mène les tâches nécessaires. Pour savoir où déposer vos bouchons allez sur le site départemental de votre région pour trouver le lieu de collecte le plus proche de chez vous.

Les ONGs, bien qu’elles possèdent de bonnes intentions, sont souvent accusées de ne pas employer un modèle commercial durable et d’être trop dépendantes de la collecte de fonds. Dès qu’on fait un don on se demande si l’euro est parvenu à cette cause ou s’il a été utilisé pour financer un autre collecte de fonds (ou le salaire des employés). Chez les Bouchons D’Amour, chaque euro collecté est redistribué et puisqu’elle fonctionne à 100% sur le bénévolat, elle a un budget de fonctionnement de zéro euro. En recyclant des bouchons tout en changeant la vie d’handicapés, elle aborde des problèmes sociaux sur deux fronts.

Sources :

Image – © SFG – Fotolia.com #11822609
http://www.bouchonsdamour.com/bouchons.htm
http://bouchons14.free.fr/Pages/eryplastphotos.htm
http://bouchonhc63.canalblog.com/tag/Camion%20bouchons

Réserves : Un bijou caché

Il y a beaucoup de diversité dans chaque réserve.

Quel est exactement le bijou caché ? Le bijou caché se réfère aux réserves naturelles françaises (en métropole et dans ses territoires d’outre-mer). Le gouvernement privilégie l’importance de protéger ces « paradis perdus » et a créés de nombreuses lois et établit certaines réserves pour protéger des animaux en voie d’extinction. La France en a le plus grand nombre en Europe.

Le saviez-vous : Il y a 264 réserves en France, dont 163 nationales, 95 régionales et 6 en Corse. Elles  couvrent plus de 3 millions d’hectares. ou 7 million acres. Qu’appelle-t-on une réserve en France ? Une réserve naturelle est un espace naturel qui est protégé sur le long terme pour les générations à venir. L’espace protège la faune, la flore, le sol, l’eau, les minéraux et les fossiles qui sont sur la terre ou sous la terre ou en mer. La différence entre les réserves naturelles françaises et américaines est qu’on les préserve de la présence humaine. On ne peut pas s’y rendre sans la permission du ministre en charge du développement durable et uniquement dans un but scientifique et sans perturber l’environnement.

En 1901 la première loi environnementale a été établie. L’importance de protéger la flore et la faune est la base du mouvement. La première réserve est le parc national des Écrins (1912) qui protège les oiseaux. Toutes les réserves naturelles sont créées et organisées par le gouvernement à la demande des populations locales.

En Aquitaine on trouve une réserve qui s’appelle les Dunes et Marais d’Hourtin. Elle couvre plus de 2.150 ha et elle englobe la plage, la forêt domaniale communale d’Hourtin et s’étend de la mer aux lacs arrière-dunaires. » L’importance de cette réserve est la grande biodiversité. Elle protège des oiseaux rares et des arbres qui n’auraient aucune chance de perdurer sans aide.

« Aujourd’hui, la terre de demain » est la meilleure phrase pour décrire l’importance de réserves naturelles. Chaque réserve naturelle protège la faune et la flore des activités destructives. Les autres gouvernements autour du monde devraient protéger leur précieux bijou et lutter contre la pollution, notre environnement est très délicat. Si ils disparaissent, nous ne pourrons pas ramener ces bijoux si précieux que sont la flore ou la faune.

http://www.reserves-naturelles.org/

José Bové : Éco-terroriste entre nous

L’éco-terroriste qui est en même temps le champion des paysans ; José Bové est une personnalité controversée

Ils sont partout. Aujourd’hui les produits OGM sont devenus presque omniprésents dans l’agriculture et la nourriture. Cette réalité difficile menace les paysans français qui chérissent leurs produits naturels comme étant une marque de la fierté culturelle.  Donc, quelques activistes agricoles comme José Bové, “le paysan pour l’Europe,” ont violemment lutté contre les produits bios et la mondialisation.

Il a fait les gros titres dans le monde entier en 1999 en détruisant un McDo avec un tracteur. D’après lui, sa cause est juste et ses motivations sont pures. Mais, des personnes le considère comme éco-terroriste, c’est-à-dire quelqu’un qui utilise des méthodes illégitimes pour accomplir des buts écologiques. Bien qu’il ait été condamné à trois mois de prison pour ses actions à Millau, il a résolument continué sa bataille contre les OGM en rasant illégalement des récoltes du maïs transgénique dans le Midi en 2003 et 2005.  Cet homme moustachu déclare que sans son activisme, l’agriculture et la nourriture française suivraient le même chemin lamentable qu’aux États Unis, où les fast-foods et les OGM régissent la terre.

Les statistiques donnent du crédit à son argument. Les récoltes transgéniques aux États Unis sont les premières au monde. Malgré ses appels, il est retourné en prison après avoir été tenu responsable par les tribunaux français. Mais, au contraire du sentiment populaire, le président de la République en 2004, Jacques Chirac, l’a pardonné étant donné son propre passé comme ministre de l’agriculture (1972-1974) et ses convictions personnelles sur ces produits.

Décidant de légitimer sa campagne, il a posé sa candidature présidentielle en 2007. Avec une politique extrême et isolationniste, il a maintenu qu’il “lutte pour ceux qui n’ont pas de voix, comme les paysans pauvres.” Comme on pouvait s’y attendre, ce paysan du fromage Roquefort a seulement attiré 438.008 votes, moins de deux pour-cent. Non dissuadé, il a apporté ses efforts au Parlement Européen (en 2009) où il sert aujourd’hui comme délégué du parti Europe Écologie. Les Écologistes aident à réformer les lois sur les OGM dans l’U.E. car les transgéniques se transfèrent sur les autres composants de l’environnement et donc en bout de chaine sur les humains. Selon leur site-Web, ils maintiennent qu’il “n’y a plus à partir de maintenant de Vert ou de non Vert, nous sommes tous des militants de ce nouveau mouvement.”

Cette déclaration nous pose la question – est-ce-que José Bové a influencé une nouvelle génération d’éco-activistes ou est-il simplement un extrémiste qui cherche à être sur la sellette ?

En savoir plus : http://europe-ecologie.net

Paradoxe Nutritionnel OGM

Le maize OGM est plus durable, mais incite des controverses partout.

Le maize OGM est plus durable, mais incite des controverses partout. 

Les OGM sont des organismes qui ont été génétiquement modifiés pour obtenir des traits souhaitables. Les français les détestent parce qu’ils sont fiers de leur agriculture traditionnelle et qu’ils craignent pour leur santé. En même temps, la population augmente avec le chômage et le taux des sans-abri. Ça laisse une question en suspens : cultiver ou ne pas cultiver les OGM ?
Pour : On peut les utiliser pour consommer moins de pesticides et de carburant, avoir plus d’espace disponible cultivable, augmenter le revenu des exploitants et produire des variétés plus résistantes et productive. Contre : ils réduisent la diversité naturelle, réduisent la responsabilisassions écologique de l’exploitant, remplacent le petit agriculteur par de grandes exploitations commerciales.

Il y a des lois Européen qui les concernent. La Directive Environnement traite de leurs effets qui nécessitent une évaluation scientifique pour la sécurité, elle exige qu’il faille étiqueter tous les produits sans tromper les consommateurs. Mais l’Organisation Mondiale du Commerce n’est pas d’accord avec ces lois qui touchent le commerce des pays non européens.
Mais au bout du compte, comment produire assez pour nourrir toute la planète ? Il y a 850 millions d’humains qui souffrent de faim ou de malnutrition (⅙ de la population mondiale). On ne peut pas recourir aux produits organiques qui exigent plus d’attention, d’espace, ne sont pas fiables et nécessitent des économies locales et de petites fermes et marchés. Les États-Unis sont les premiers producteurs d’OGM avec 43 millions d’hectares cultivés, suivi par l’Argentine, le Canada, le Brésil et la Chine. Est-il acceptable de produire des produits modifiés, seulement pour l’exportation dans les pays en voie de développement ?

 

http://www.canalacademie.com/ida1255-La-faim-dans-le-monde.html
http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMTendanceStatPays?langue=fr&codePays=FRA&codeStat=SN.ITK.DEFC.ZS&codeStat2=x

Voyage au cœur des Pyrénées : le Pays Basque français

Le Pays Basque est composé de sept provinces, dont trois en territoire français.  Seulement 9% de la population totale du Pays Basque habite la partie française, appelée Iparralde (côté nord) en basque, mais cette zone n’en est pas pour autant moins intéressante.  Des villes renommées telles que Bayonne, Biarritz et Saint-Jean-de-Luz se trouvent dans ce coin du monde, mais le voyageur qui est ouvert d’esprit et prêt à l’exploration découvrira d’autres endroits moins connus mais également, voire plus, fascinants !

Le passionné de cuisine régionale peut se diriger vers Espelette, où il trouvera les célèbres piments d’Espelette.  Utilisé à la place du poivre mais pas plus épicé que celui-ci, le piment d’Espelette est l’une des bases de la cuisine traditionnelle d’Iparralde et sert à assaisonner des plats typiques comme l’axoa de veau et le poulet basquais.  Le plateau de fromages qui suit le plat principal doit bien sûr inclure une tranche d’etorki, un fromage de brebis fait à Mauléon-Licharre, à quelques 75 kilomètres à l’est d’Espelette.  Si on continue vers l’intérieur, on passera par le village d’Iroléguy, où l’on fait du vin portant ce nom.  C’est l’un des plus petits vignobles France et jouit d’une appellation AOC depuis 1970.

Ni l’historien ni le géologue ne pourra se passer des grottes préhistoriques de Sare, où il aura l’occasion de voir non seulement des concrétions minérales à lui couper le souffle, mais aussi des peintures rupestres âgées d’entre dix et quinze mille ans.  Il doit également aller voir les grottes d’Isturitz et d’Oxocelaya, classées toutes les deux comme monument historique et autrefois habitées par des hommes de Néanderthal et des hommes de Cro-Magnon.  On y trouve plus de 70.000 peintures, objets et gravures datant de la préhistoire.

On conseille à l’enthousiaste des randonnées de visiter la forêt d’Iraty, où il peut se promener parmi les hêtres.  Il s’agit, en fait, de la plus grande hêtraie d’Europe.  Les bergers y vont avec leurs troupeaux depuis des siècles mais, grâce à son emplacement au fond des Pyrénées, la forêt est restée presque inconnue du grand public jusqu’à récemment.  La flore et faune d’Iraty sont exceptionnellement riches et en automne on peut y observer l’une des plus grandes migrations d’oiseaux vers le sud.

Le linguiste est encouragé à se familiariser avec la langue basque, euskara.  Classifiée comme l’unique isolat linguistique d’Europe, l’euskara ne ressemble à aucune autre langue au monde.  Malgré l’existence de maintes théories à ce sujet, on ignore toujours ses vraies origines.  Des statistiques un peu vieillies (2008) estiment qu’environ 1.225.000 personnes âgées de plus de seize ans parlent basque, y compris les bilingues passifs.  Le nombre de bascophones est pourtant en train d’augmenter et si on prend les enfants bascophones en compte, ce chiffre est beaucoup plus élevé.  Il y a moins de bascophones en Iparralde que dans la partie espagnole, mais à l’intérieur du Pays Basque français, plus des deux tiers de la population est bascophone .  La plupart parlent un dialecte.  Les différences parfois surprenantes entre des dialectes parlés dans des hameaux voisins sont le résultat de l’isolation relative des villages basques dans les Pyrénées.  En raison de ce phénomène, les médias utilisent presque exclusivement l’euskara batua (basque unifié), créé dans les années soixante, et les écoles enseignent toujours le batua.

Le Pays Basque français à quelque chose à offrir à chacun, quels que soient ses intérêts.  C’est un endroit plein d’histoire, de culture, de beauté et d’aventure qui risque d’ensorceler tout visiteur.  Attention, une fois que vous y êtes, vous ne voudrez plus partir !