Underground Electro : Le culte acoustique Video

 


La France est connue pour avoir créé des artistes révolutionnaires dans toutes les disciplines. Toutefois quand on parle de la musique ou de l’« underground électro, » il s’agit de plus que d’une révolution, ses artistes ont créé une culture.

Les fans de ces artistes surtout les fans français sont très loyaux et ils ne manquent jamais un concert. Ils adorent cette musique et ils le montrent avec fierté en portant des t-shirts, en programmant leur IPod mais aussi au cours de leurs conversations, car s’il s’agit de musique, on parlera underground !

Pour commencer Daft Punk, Justice, Sébastien, Breakbot, Kavinsky sont des artistes très connus sur la scène en France. Leur style de musique est très influencé par les uns les autres mais il va plus loin que ça. Ils ont tous des images particulières avec leurs personnages, par exemple, il y a plusieurs DJs en France qui ne montrent pas leur visage. Tous ces DJs ont un style très français et ils s’inspirent les uns les autres avec leur musique et aussi ils motivent des nouveaux DJs.

Chaque jour en France il y a des nouveaux essais par des jeunes qui rêvent d’être aussi doués que leurs prédécesseurs. Souvent ils ne réussissent pas mais quelque fois ils apportent des choses nouvelles et  spéciales et contribuent à la variété tel qu’Irish Steph. Irish Steph est un DJ bien parti qui vient du sud de la France avec un style très français mais avec des petits ajouts irlandais. Pour en savoir plus de ces DJs aller sur indiebubbles.com où vous pourrez découvrir des nouveaux DJs.

 

Philippe Marsé, l’alliance française plus que la langue

Philippe Marsé est le directeur de l’alliance française à Denver. Il vient du sud de la France où il a aussi obtenu ses certificats de pédagogie. Avant qu’il ne vienne au Colorado, il a travaillé comme directeur de l’alliance française à Adelaïde (Australie Méridionale) 2007-2011. Il a aussi été professeur d’économie et de gestion, et conseiller en formation continue puis directeur du centre de langues Sophia Antipolis jusqu’en mars 2007.


J : Alors, qu’est-ce que l’alliance française et sa mission ?

PM : Alors, la mission de l’alliance française en général et donc de l’alliance française de Denver en particulier. L’alliance française comme vous le savez a été fondée en 1883, par un groupe de, on va dire de penseurs français dans lequel y avait des gens comme Ferdinand de Lesseps, comme Pasteur ces gens-là avaient été très choqués de la guerre de 1860 et ils ont pensé qu’il fallait faire une organisation pour favoriser, on va dire, l’amitié entre les peuples et la grande idée c’est ça au départ. Donc, en fait une alliance française et bien c’est une structure qui travaille pour l’amitié entre les peuples, l’idée c’est, bien entendu, de promouvoir la culture française mais surtout la culture francophone. C’est à dire, ce n’est pas uniquement la France mais c’est aussi la culture des autres pays qui parlent la langue française. Donc, quand vous êtes dans une alliance française il y en a des gens qui vont promouvoir dans des cours de français et puis aussi il va y avoir des activités culturelles, il va y avoir des activités sociales et on va aussi avoir comme enjeu de proposer des livres et des films pour les gens qui sont intéressés par cette culture.

J : Croyez-vous que les alliances soient efficaces pour promouvoir la culture et la langue française ?

PM : Je pense que nous sommes un vrai levier de promotion de la culture, de la langue française, ça j’y crois beaucoup. Je pense qu’en fait les alliances sont vraiment des très bons leviers. Vous savez on a beaucoup de petites activités culturelles que ce soient des présentations de films, on promeut aussi par des dégustions de vin, on travaille sur des pièces de théâtre, on peut venir regarder des films, on peut emprunter des dvds, on peut emprunter des livres dans notre bibliothèque, on peut participer à des clubs de conversation, on peut … uh il y a beaucoup de possibilités, toutes n’ont pas été exploitées. Nous sommes très ouverts, c ‘est à dire que toutes les personnes qui se sentent concernées par la langue française … qu’ils soient Français, étrangers, qu’ils soient Belges ou Canadiens, des pays d’Afrique francophone, ou d’ailleurs bien entendu nous les accueillons avec plaisir et  puis nous sommes prêts à travailler avec eux pour monter des projets communs  et pour aussi revoir comment ensemble on peut promouvoir, si vous voulez, les idées, des philosophes des lumières, parce que, peut-être j’ai oublié de le dire tout à l’heure,, mais quand Pasteur et Ferdinand de Lesseps et ces gens-là se sont réunis c’était aussi pour promouvoir les idées de liberté, d’égalité, de fraternité des philosophes du 18e siècle.

J : Est-ce que vous pensez que les alliances fassent une différence avec les relations internationales de la France ?

PM : Alors, je crois que vous posez une excellente question. Si on parle de diplomatie d’influence, les alliances à mon sens, sont un des outils essentiels de la présence française à l’étranger. Tous simplement, parce que exactement ce que vous venez de dire, à savoir que les alliances sont maillées sur tout le terrain il y a un peu partout aux États-Unis, vous savez qu’il y a un peu près 1000 alliances autour du monde dans pratiquement tous les pays. Et donc, par rapport à ça, je crois que c’est quelque chose qui fait que, ce qu’on appelle on va dire la « soft- diplomatie », vous savez ?  Un contact qui est souple, qui se fait effectivement :  ça promeut certainement très bien une image de la France sur le terrain parce que, dans la mesure où il y a beaucoup de choses qui se passent dans les alliances; je pense qu’on est un bon outil au service de la diplomatie française et au service des relations internationales.

Le Mozart des pickpockets

Du geste à l’attitude

Danielle Foss

Le court-métrage prend pour sujet le larcin et l’apprentissage d’un jeune mendiant sourd-muet dans l’art de voler. Deux hommes, Philippe et Richard, adoptent l’enfant et lui enseignent les principes des voleurs. La première leçon est de changer son approche et de ne plus mendier (tendre la main), mais de prendre ce qu’on veut avec une main experte. Essentiellement, c’est la différence entre la dépendance et l’indépendance. Avec ce changement de geste, les deux hommes enseignent à l’enfant comment devenir le participant actif de sa vie. La leçon révèle en lui un talent naturel pour voler, et son succès à la fin nous offre son premier sourire du film.

Le titre à écouter

Lyrana Hughes

Ce court métrage réalisé par Philippe Pollet-Villard, possède un titre curieux qui mérite un examen. Le titre fait référence à un petit garçon de la rue. Un sourd-muet, il est doué exceptionnellement pour le pickpocketing. La juxtaposition du nom Mozart—attribué par affection—à côté du crime de pickpocketing est intéressante : est-ce qu’un tel crime peut être aussi de l’art ? Allez regarder « Les Mozart des pickpockets, » cet enfant est sûr de vous surprendre et vous plaire !


Au rythme de la musique

Lindsay Lou Groninger

La musique du film, l’unifie le film comme une comédie. Le ton humoristique deviendrait monotone si il n’y avait que les dialogues. Une scène en particulier, est très représentative. Quand Philippe décrit une stratégie pour voler un touriste à trois, la musique commence et s’arrête avec l’histoire imaginaire, lorsque la réalité est moins idéale. Elle complète la progression du vol en le transformant en caricature.


Scènes coupantes

Joseph Chehouri

Ce film nous captive avec une intrigue directe et rapide. En ne la situant pas dans un grand contexte, le réalisateur nous force à nous adapter, un peu comme les personnages principaux, des criminels mineurs – Philipe et Richard. Leurs vies changent au jour le jour et parfois même d’heure en heure. De plus, les scènes courtes ajoutent à ce sentiment d’instabilité et au découragement qui se construit le long du film. Tout de cela culmine dans la scène finale, qui présente une opportunité d’avoir enfin la stabilité. Mais comme une vie normale, ça leur échappe aussi.


Éveiller le Mozart qui est en nous

Faulkner Griffin

Au début de l’histoire, on attend la fin du silence de Mozart. Pourquoi ne parle-t-il pas ? Quand va-t-il montrer sa personnalité ? Son attitude semble amorphe même quand Richard renonce à sa Rolex pour le garder dans la chambre. C’est alors qu’on se rend compte que Mozart est réellement sourd-muet. Dans cette scène, les trois dînent ensemble autour de quelques pâtes et deviennent une famille. Au long du film, Mozart devient plus heureux et s’épanouit à chaque vol. Et à la fin, avec un vol digne d’un vrai artiste, on voit le meilleur sourire du monde, celui du Mozart des pickpockets.


Un peu de bleu dans la grisaille

Jordan Crabtree

Dans ce court-métrage, on est dans un monde des métaphores subtiles qui dans un sens profond représentent les personnages et leurs rôles dans l’histoire. Tel que le petit que les hommes hébergent dans leur chambre. Quand ils sont tous à la table pour dîner on voit que le garçon porte un pull bleu alors le reste dans la scène est très terne (décor, vêtements, peau, lumière). Cette couleur symbolise une sorte d’eau pure qui va les laver et rendre leur vie meilleure. Par la suite fait, c’est cela qu’il fait, il est comme un billet gagnant de loterie, un ciel bleu, un peu d’espoir.


Court : au film comme dans la vie

Laura Bladow

Le court métrage est comme la vie… courte. C’est une métaphore qui nous force faire attention aux détails. La clé de l’impact du film est dans sa brièveté parce que chaque scène à des dialogues très riches, des mouvements fournis, un cadre et des décors offrent des indices abondants etc. Il souligne que l’on doit faire bien attention aux détails pour bien comprendre l’histoire mais aussi qu’on doit être conscient de c eux dans notre vie pour la vivre complètement.

 

Écrire le futur, le pouvoir du stylo ! (Nov 2011)

Kristine Guterriez

Philippe Pollet-Villard, le réalisateur du court métrage « Le Mozart des pickpockets » est aussi scénariste. Son œil pour les détails et son style visionnaire évident y joue un rôle important. Un exemple fort de son talent est le pouvoir du stylo. C’est un point central des scènes dans la chambre. L’humeur sombre y domine, mais le stylo possède plus de couleurs (Un stylo à 4 couleurs !). Le petit Mozart l’utilise et dessine une « meson » avec des couleurs vives, un joli dessin qui est une image très loin de son environnement.  L’idée d’une maison pour l’enfant fait allusion au futur avec ses nouveaux parents, celui-ci est coloré mais ce n’est pas si simple…

 

Un peu de musique, SVP ! (Nov 2011)

Katie Muller

Dans le film “Le Mozart des pickpockets”, la musique ne joue qu’un rôle mineur et c’est la monotonie des petits évènements quotidiens qui prédomine. Pendant la plus grande partie du film, on n’entend rien d’autre que les dialogues. Quelquefois, pourtant, quelques notes d’une musique mièvre viennent parsemer maladroitement le récit. C’est insuffisant pour un court-métrage qui devrait happer l’attention des spectateurs dès les premières images. Le titre du film laissait espérer que l’histoire serait mise en valeur par une musique brillante, mozartienne. Espoir déçu.

 

Le génie de l’imbécile heureux

Hali Alexandra Wolf

Le personnage qui donne au film «Le Mozart des Pickpockets» une présence d’humour et de folie est Richard (joué par Richard Morgiève). Grâce à ses grandes oreilles, son apparence dégingandé et ses comportements féminins. Il donne à son rôle d’acolyte de Philippe plein d’originalité et de dynamisme. Morgiève n’est pas seulement capable de représenter un idiot très sympathique à l’écran mais arrive aussi à nous attendrir avec la touche maternelle qu’il adopte avec le jeune « Mozart ». À la fois très sage, humble, créatif et totalement maladroit, il exploite le génie de l’acteur dans toute sa splendeur. Cette dualité conjointement avec sa performance remarquable rendent le film captivant.

 

Petit parent deviendra grand

Lucas Polglaze

« Le Mozart des pickpockets » met l’accent sur les relations entre les adultes et les enfants. On y voit les deux personnages principaux, des hommes qui doivent voler pour survivre qui ne savent pas épeler le mot « maison ». Ce ne sont pas vraiment des parents modèles. Mais quand un jeune garçon sourd-muet entre dans leur vie, ils le considèrent comme leur fils. Les relations basculent et l’enfant soutient ses « parents » en leur fournissant de l’argent et encore plus… la liberté. Ainsi, l’enfant prend le rôle de donneur, pas celui de destinataire comme c’est d’habitude dans les familles. Ce changement fait que le spectateur voit ce film sous un nouveau jour et comprend comment un changement radical peut tout faire basculer

 

Saisir une main et la vie change

Bethany Kruger

L’arrivée d’un petit garçon a un impact profond sur les deux voleurs, Philipe et Richard. La première fois que nous l’avons vu, il mendiait. Soudainement, dans le chaos général, le bruit des sirènes, les ordres de la police, il a saisi la main de Richard alors maladroitement déguisé en touriste. Il est nécessaire de reconnaitre que c’est l’enfant qui les a choisis et suivis. Les deux minables ne peuvent pas le rejeter, il le recueille comme un petit animal. La confusion créée par le débarquement de Mozart est renforcée par le fait qu’il soit un sourd-muet. Ne sachant rien à propos de lui, les hommes lui montrent une générosité improvisée, de la compassion et une vraie relation se forme. Grâce à l’arrivée soudaine du Mozart des pickpockets, le film génère un brillant sens de l’espoir.

Musique : détail renforçant

Takako Hirokawa

Dans ce film, l’emploi de la musique accompagne les scènes d’escroquerie et ajoute un pincée humoristique aux aspects déjà établis. Au début du film quand Richard et Philippe volent, elle a une qualité moqueuse et renforce leurs personnalités maladroites. Dès que l’enfant devient la clé des vols, elle n’est plus la pièce sautillante de l’ouverture mais une chanson triomphante, un air tzigane (comme une sorte d’hymne national) qui souligne que les trois bandits dépendent dorénavant du petit garçon.

Underground Electro : Le culte acoustique

Par Jordan Crabtree

 


La France est connue pour avoir créé des artistes révolutionnaires dans toutes les disciplines. Toutefois quand on parle de la musique ou de l’« underground électro, » il s’agit de plus que d’une révolution, ses artistes ont créé une culture. Les fans de ces artistes surtout les fans français sont très loyaux et ils ne manquent jamais un concert. Ils adorent cette musique et ils le montrent avec fierté en portant des t-shirts, en programmant leur IPod mais aussi au cours de leurs conversations, car s’il s’agit de musique, on parlera underground ! Pour commencer Daft Punk, Justice, Sébastien, Breakbot, Kavinsky sont des artistes très connus sur la scène en France. Leur style de musique est très influencé par les uns les autres mais il va plus loin que ça. Ils ont tous des images particulières avec leurs personnages, par exemple, il y a plusieurs DJs en France qui ne montrent pas leur visage. Tous ces DJs ont un style très français et ils s’inspirent les uns les autres avec leur musique et aussi ils motivent des nouveaux DJs. Chaque jour en France il y a des nouveaux essais par des jeunes qui rêvent d’être aussi doués que leurs prédécesseurs. Souvent ils ne réussissent pas mais quelque fois ils apportent des choses nouvelles et  spéciales et contribuent à la variété tel qu’Irish Steph. Irish Steph est un DJ bien parti qui vient du sud de la France avec un style très français mais avec des petits ajouts irlandais. Pour en savoir plus de ces DJs aller sur indiebubbles.com où vous pourrez découvrir des nouveaux DJs.

 

Une péniche : Évasion ou gouffre financier ?


Le Tiny, 25mètres par 5 mètres, Jbourdier

À première vue, la vie et la liberté de mouvement avec une péniche pourraient être un rêve. Pourtant, avec  toutes les responsabilités qui viennent avec, est-ce tout cela vaut la peine ? Selon plusieurs Français et Madame Bourdier la réponse est « oui, je l’adore ! ». Lorsque vous habitez sur un bateau-logement il y a plusieurs avantages  : la facilité de changer votre quartier, l’absence des embouteillages, pas de voisins qui cognent aux murs, l’infinité de la Seine, les reflets qui ondulent chaque nuits, un incroyable terrain de jeu, en général vous aurez plus d’espace pour votre argent et après 23 heures la seine devient comme un lac, calme avec des lumières de la ville  qui nous offre un tableau changeant  avec les saisons et la vie. Cependant, ce n’est pas si simple. À part les affaires monétaires, les gens qui logent sur une péniche à Paris doivent supporter le bruit des bateaux mouches (des guides qui parlent dans les haut-parleurs et les touristes qui les prennent en photo) et puis il y a les bateaux de police et de pompiers, et les bateaux-bus toute la journée. De plus, il faut obtenir l’eau courante et s’en débarrasser (donc une station d’épuration pour nettoyer l’eau avant de la rejeter ou la stocker et utliser un camion es eaux usées). Plus important, il faut vous procurer un certificat de navigation pour votre bateau (qui est extrêmement compliquer à obtenir car les règles françaises sont très strictes) et un permis de naviguer pour le capitaine (pour pouvoir le piloter).  Malgré tout cela, avec un bateau traditionnel tel qu’une Freycinet vous aurez beaucoup d’espace, elles mesurent au minimum 38.5m (126.5 pieds) de long sur 5m (16 pieds) de large, toutes ont des terrasses et nombreuses ont des piscines ! Si une péniche vous intéresse, comptez-vous de payer environ 50.000 – 500.000€ ($67.360 – $673.625) selon qu’elle est équipée ou pas. Ensuite, il faudra payer 3.000 – 15.000€ par an pour le stationnement selon que vous êtes sur une place publique ou privée. Donc, à tout prendre, est-ce une vie souhaitable pour vous ?

L’élégance de la tradition.

La mode sénégalaise est devenue très connue dans le monde pour son élégance et son style toujours un peu traditionnel. Bien que les créations soient parfois outrancières, utilisant des couleurs vives et une certaine théâtralité, leurs racines sociales les distinguent des autres. Certains créateurs sénégalais sont très connus à Paris tel que Adama Paris, Eva Gabara et Amadou Diop. Bien qu’ils n’habitent pas toujours au Sénégal leurs créations ont toujours des influences sénégalaises. Ils incorporent des couleurs ardentes et des formes fondamentales au Sénégal. Généralement, ce style inclut des oranges et des jaunes éclatants et des imprimés géométriques, animaliers, des scènes familiales, des références à la vie traditionnelles.

Les coupes sont, elles aussi, traditionnelles, l’utilisation de boubous que l’on utilise habituellement pour des événements familiaux, mais aussi des robes plus modernes, et bien taillées : des jupes qui s’ouvrent pour libérer la marche, des vestes légères et proches du corps. On trouve aussi beaucoup d’accessoires dans ses collections ce que l’on trouve aussi ordinairement auprès des femmes Sénégalaises qui portent souvent de nombreux bracelets  et bijoux et de très belles coiffes assorties. Au Sénégal, il est normal de voir des femmes avec des coiffes quelles soient traditionnelles ou modernes.

Y a-t-il y a un avenir pour ces créateurs ? Certainement, s’ils continuent de favoriser leurs racines dans leurs vêtements. Nombreux sont ceux qui utilisent leur notoriété pour financer des opérations charitables au bénéficie du Sénégal tel que la semaine de la mode – ou le  Dakar à Paris. Si on veut acheter des robes sénégalaises les prix sont entre €30 à €200. En Europe, il y a des boutiques qui les vendent mais des États-Unis il faut les commander sur l’internet.

source miiia.skyrock.com

En savoir plus : xibar.net/NAFISSATOU-DIOP-CREATRICE-DE-MODE-La-coquetterie-des-Senegalaises-est-culturelle-Interv_a14959.html

En savoir plus : globalpost.com/dispatch/senegal/100729/fashion-wee…

En savoir plus : .au-senegal.com/La-mode-et-les-stylistes-du.html?lang=fr

http://www.modeafricaine.com/index.php?language=fr

Alliance Française : vitrine, enseignement et diplomatie…

Quand vous cherchez un endroit où vous pouvez apprendre le français et la culture française, il n’y a pas de meilleure organisation que l’alliance française. Elle a donné la possibilité d’explorer ce monde aux gens qui n’ont pas la chance d’y aller. L’accessibilité aux langues à l’étranger promeut la curiosité d’une culture et de sa langue.

Créé en 1883 à Paris par Paul Cambon et Pierre Foncin, l’alliance a brillament réussi à l’échelle mondiale. Avec 1.040 établissements dans 136 pays elle est devenue une ressource indispensable pour diffuser leur langue et leur culture. Les étudiants peuvent y aller pour suivre des cours, voir des films ou bien lire des livres. Même s’ils n’y prennent pas de cours, ils peuvent y étudier pendant des heures avec d’innombrables ressources qui sont toutes en français.

Chaque année 450.000 étudiants suivent des cours aux alliances et plus de six millions de gens s’associent à leurs activités culturelles. De plus, ni l’adhésion ni les cours ne sont chers. À Denver une adhésion coûte $45 pour un an et onze cours coûtent $325 ; à Manille c’est ₱1.950 (≈  $44) et 32 heures de formation ₱4.300 (≈ $98) et à Londres on peut suivre douze cours pendant douze semaines pour £285 (≈ $439). Par surcroît, l’alliance a créé le premier niveau pour les examens de FLE, donc, les cours sont de bonne qualité.
Le saviez-vous ? Chaque semaine à Denver il y a une soirée de conversation avec du fromage et du vin, une avec le cinéma, un club de livres et des expositions d’art.

En savoir plus : alliancefr.org/sommes-nous

En savoir plus : afdenver.org/

En savoir plus : alliance.ph/

En savoir plus : alliancefrancaise.org.uk/

Le pays aux 3.000 vins !

Courtney Magill

Les bulles explosives ! (Nov 2011)

Les bulles sont importantes pour différencier la qualité du champagne. Il y a 49 millions de bulles dans une bouteille. Est-ce qu’elles flottent à la surface ? C’est la caractéristique d’un bon champagne on l’appelle une « collerette » Il faut qu’il y ait de la pression dans la bouteille (au moins 2.5 bars). Si le bouchon se rétrécit et le pop n’est pas fort le vin sera mauvais. Les bulles donnent l’âge ; plus elles sont petites plus il est ancien. Vous pouvez prendre un bain de bulles de champagne ! Marilyn Monroe, l’a fait, il lui a fallu 350 bouteilles!

http://www.champagne-de-france.com/

 Il est important de différencier la qualité du champagne.

Quinn Dombrowski – wikimedia.org/wiki/file : champagne_glass

    La Romanée Conti : Une légende mystérieuse

La Romanée-Conti est un vin rouge admiré autour du monde et qui est vendu à des prix exorbitants. Certaines bouteilles coûtent plus de 15.000 euros. Le vignoble qui se situe dans la ville Vosne-Romanée, produit seulement 5.400 bouteilles par an. La légende est que le prince de Conti l’a acheté 8.000 livres (une occasion !) et a créé le cépage pour son propre plaisir. Mais, une guerre de surenchère s’est alors ouverte entre le prince et Madame de Pompadour.  D’autres épisodes ont suivi, plus récemment, en 2010, quelqu’un a essayé d’extorquer le vignoble pour un million d’euros. Les coupables ont empoisonné deux vignes. À cause de (ou grâce à) ces événements qui se succèdent dans le temps, le prix, le mystère et la curiosité ont beaucoup augmentés.

http://www.romanee-conti.fr/#/Accueil

 

 

Laura Bladow

Le muscadet : pour les fruits de mer

Le muscadet est un vin blanc qui se fait (notamment) dans la région de Nantes, une ville à l’ouest de la vallée de la Loire. Chaque année cette région produit 214.000 hl (5.653.282 gallons) de muscadet. Ce vin est unique parce qu’il utilise le cépage Melon de Bourgogne qui est très fragile. Ce raisin n’est pas très fort, donc il est fait sur lie (il est en contact avec les dépôts de précédentes fermentations). Ce vin est aussi unique grâce à son nom. Typiquement les vins français sont nommés par leur région, mais le muscadet a reçu son nom par son goût. C’est « vin qui a un goût musqué. » Le muscadet Sèvre-et-Maine est le meilleur. Il est bon frais avec des fruits de la mer.

En savoir plus : http://www.vinsdeloire.fr/SiteGP/FR/Appellation/Appellation/Muscadet

 

Jordan Allan Crabtree

Le prix de la vieillesse  (Nov 2011)

Combien coûte la bouteille de vin la plus chère au monde ? Cette année Christian Vanneque a payé $117.000 (85.867€) pour une bouteille de château d’Yquem de 1811. Ce vignoble est connu pour ses vins qui sont des premiers crus supérieurs qui vieillissent très bien. Ils ont un goût doux et complexe et ils sont un pur délice avec les desserts. Mais monsieur Vanneque ne va pas le goûter pendant quelques années parce qu’il veut attendre son 50ème anniversaire pour le boire !

En savoir plus : yquem.fr/yquem.php?lang=fr

En savoir plus:  fr.wikipedia.org/wiki/Château_d%27Yquem

 

Faulkner Griffin

Sauvignon Blanc : Urine de Chat  (Nov 2011)

Oui, oui, vous avez bien lu, nous parlons ici d’urine de chat ! C’est un arôme du Sauvignon Blanc, qui contient une sélection de plusieurs régions car c’est l’un des meilleurs cépages en France. Ce vin vient originalement de la Loire, nommé pour ses raisins verts “sauvage.” Il est frais, rafraîchissant et il y a généralement des arômes de melon ou de minéral ; on remarque particulièrement le pamplemousse. Servir avec les fruits de mer.

http://www.terroirs-france.com/vin/sauvignonblanc.html

 

Lucas Murphey Polglaze

Le vieillard de Margaux  (Nov 2011)

Le Château Margaux est un vignoble qui est connu et reconnu. On ne sait ni quand ce domaine a été fondé (il date au moins du XIIème siècle) ni quand ce Château a commencé à produire du vin. On sait seulement que le premier vin de cette propriété date du XVème siècle et s’appelait « Margou ou Margous ». Aujourd’hui, ce vignoble est très important ; une bouteille qui date de 1789 a été vendue à Christie’s pour $160.000 (€116.000), la plus chère bouteille de vin achetée. C’était un des quatre premiers à recevoir la qualification « premier cru » et une bouteille de 2009 coûte en moyenne €1.007.

En savoir plus : http://www.chateau-margaux.com/Website/site/fra_accueil.htm.

Sources :     http://www.chateau-margaux.com/Website/site/fra_accueil.htm

http://www.wine-searcher.com/find/chateau+margaux

http://www.forbes.com/2003/11/19/cx_np_1119feat.html

 

Le Château Margaux, vignoble le plus haut de sa classe.

Le Château Margaux, vignoble le plus haut de sa classe.

(http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Ch%C3%A2teau_Margaux_1961.jpg)

Katie Muller

Dîner au vin

Le pinot noir est un vin incontournable originaire de Bourgogne que l’on trouve dans les régions d’Alsace, du Loiret, de Champagne et dans la région Centre. De nombreux pays ont essayé, en vain, d’obtenir de ce cépage des vins aussi grands que dans ses régions de prédilection, il manque le climat français qui fait toute la différence. Le nom « pinot » vient de la grappe du pinot noir qui ressemble à une pomme de pin. Quelques plats traditionnels français utilisent ce vin comme ingrédient principal, comme, par exemple, le coq au vin et le bœuf bourguignon. C’est un des vins les plus difficiles à cultiver et à faire fermenter. Mais quand il est fini, cela vaut vraiment la peine !

À essayer : la fondue au Pinot noir, on fait cuire des dés de poulet dans du Pinot noir chaud parfumé aux épices… holala !

La grappe du pinot noir qui ressemble à une pomme de pin

La grappe du pinot noir qui ressemble à une pomme de pin

 Kelsi Welch

L’art des Bulles

Le vin effervescent scintille et pétille dû à l’excès du dioxyde de carbone. Une méthode spéciale le rend ainsi. Tout d’abord, le tirage où un mélange contenant sucres, levures et vin blanc est mis en bouteilles. Ensuite le vin est stocké horizontalement dans une cave à vin pour la prise de mousse. C’est là où une grande quantité de dioxyde de carbone se produit au cours du processus de transformation du sucre en alcool. Enfin, pendant le remuage le vin reçoit un peu plus de vin blanc et de sucre et la bouteille est rebouchée. Ce processus peut prendre deux à cinq ans en fonction de la qualité du vin !

Sources : http://www.oenologie.fr/vins-effervescents-differentes-methodes

Le vin effervescent pétille comme il est déversé.

Le vin effervescent pétille comme il est déversé.

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Flight_of_sparkling_wine.jpg

Kristine Buzar Gutierrez

Débouchez un Vouvray, accueillez la Loire

Pop ! Que la fête commence avec le Vigneau-Chevreau Vouvray brut biodynamique. Ce vin pétillant est prêt à être consommé par tous ceux qui savent s’amuser tout en respectant la nature. La bio-dynamie est une méthode de culture qui valorise le traitement biologique des plantes à des moments précis de l’année.La combinaison délectable des poires et des pommes illustre un été coloré en Loire et s’amuse avec les papilles gustatives. Chaque bulle légère contient un sourire, alors que le vin caresse votre âme. En plus, il est biologique, ce qui est meilleur pour notre corps.

Sources www.vigneauchevreau.com/

 

le Vouvray attend d'être bu

le Vouvray attend d’être bu

Sainte Dentelle

La lingerie des Françaises est comme l’eau, elle est essentielle dans leur vie. Son rôle n’est pas juste quelque chose qu’une femme porte sous ses vêtements, mais tellement plus. Elles l’achètent pour son confort, sa beauté et les sensations qu’elle leur donne. Mais, la lingerie est quelque chose qui évolue toujours avec la culture.

D’abord, selon Chantal Thomass qui est une idole française et créatrice de lingerie de luxe, les dessous aident la dame avec sa sexualité et sa sensualité. À travers l’histoire on peut facilement voir la transformation des dessous. Au dix-huitième siècle les femmes et les filles portaient des corsets qui couvraient leurs cous et leurs donnaient des très petites tailles. Après, pendant le dix-neuvième siècle les corsets sont devenus moins serrés et plus petits. Cependant, ce n’était pas avant le vingtième siècle que la lingerie est devenue ce qu’elle est aujourd’hui. Après la guerre dans les années vingt les gens étaient plus ouverts à cause de la libération. Les femmes ont commencé à porter des dessous plus petits et séduisants qui étaient vraiment des œuvres d’art.

Depuis cela, la lingerie est devenue une industrie de plusieurs milliards d’euros dans le monde. Les Françaises ont beaucoup contribué à sa réussite parce qu’elles dépensent 20% de leur budget de vêtements en lingerie. D’après une étude de L’institut français de la mode les Françaises dépensent environ 100€ – 121€ pour les dessous par mois. Et ce prix n’est pas le prix pour cinq soutiens gorges mais plutôt pour un seul. Cependant, quand on paie autant pour une seule chose il faut savoir qu’elle est de qualité.

En savoir plus: info.aujourdhui.com/info/les-francaises-championnes-deurope-de-la-l…

Source chantal Thomass, petite coquette

En savoir plus : dailymotion.com/video/x97ng0_l-histoire-de-la-ling…

En savoir plus : capstyl.chez.com/histling.htm

Culture Pub !

 

Jordan Allan Crabtree

Trop de temps ?… Pas de Pub !

Par rapport aux Etats-Unis, la quantité et la durée des publicités sur la télévision française est complètement différente. La durée maximum à la radio et à la télé privée est de 9 minutes par heure (216 minutes/ 24 heures). Quand elles sont publiques c’est 6 minutes par heure depuis 2009  et il n’y a pas de publicités entre 20h et 6h le lendemain. Généralement, les publicités peuvent interrompre une émission ou un film sur une chaine privé qu’une seule fois pendant la durée du programme, mais sur les chaines publiques … jamais !

En savoir plus: snptv.org/reglementation/regle.php?theme=1

L’interdiction du lavage de cerveau.

En France les candidats politiques ont moins de liberté pour faire de la publicité qu’aux Etats-Unis. En janvier 1990, le gouvernement l’a interdite à la radio et à la télévision. La majorité des candidats doivent  utiliser des affiches pour leurs campagnes et il y a des panneaux devant les mairies où ils peuvent les poster (l’espace est réparti équitablement entre les candidats). Bien entendu, il est interdit d’afficher sur les murs…  De plus, ils ont une limitation des dépenses pour leur campagne afin d’éviter la propagande, la commercialisation de la politique et le gaspillage, et préserver l’environnement.

En savoir plus: librapport.org/getpdf.php?iddocument=133

Protégez-vous : graffiti pub dans W.C.

Joseph Chehouri

Le meilleur endroit pour captiver son audience n’est pas la télé, ni le journal. C’est là où la nature nous appelle. En France, les W.C. sont devenus un nouveau centre pour la publicité de la fonction publique (du gouvernement). TBWAParis a commencé cette révolution l’année passée avec sa campagne célèbre et virale :  “Protégez-vous,” utilisant les graffiti grossiers qui déjà y existent pour attirer l’attention sur un problème sérieux – le SIDA et les relations sexuelles sans protection. Ils ont gagné le prix d’or et le grand prix du groupe International Ame pour leur projet, inspirant une nouvelle génération de pub en France et en Europe.

En savoir plus (incluant la campagne “Protégez-vous”) :

http://www.tbwa-france.com/#lsi06697ci0q

http://www.adforum.com/top5/worldwide/223/34453339

Le SIDA devient plus connu avec la campagne de TDWAParis.

Le SIDA devient plus connu avec la campagne de TDWAParis.

 

 

Faulkner Griffin

Mort à l’Alcoolisme

La Loi Évin interdit les publicités télévisées pour l’alcool et empêche le patronage des évènements culturels ou de sport par les producteurs ou distributeurs d’alcool. Les pubs sur la radio ou sur les panneaux d’affichage doivent viser les adultes et présenter des mentions légales (boire ou conduire il faut choisir, l’abus d’alcool est dangereux pour la sante… tu t’es vu quand t’as bu ?). Créé en 1991, la loi lutte contre l’alcoolisme et le tabagisme et protège les jeunes des stratégies de marketing. Depuis la création de la loi, la consommation d’alcool en France a baissé de presque 20%.

http://fr.jurispedia.org/index.php/%C3%89volution_de_la_r%C3%A9glem…(fr)

 

Takako Hirokawa

Télévision : Publicité limitée

Il y a deux formes de publicité télévisée. Un type est l’écran publicitaire pendant lequel les promotions commerciales sont diffusées. Ces écrans sont limités par heure et par période de vingt-quatre heures. Par ailleurs, les spots doivent être au maximum de 8 secondes. Le deuxième type est le parrainage quand les produits sont associés avec les programmes télévisés. Ce type de publicité n’est interdit que pour le tabac, l’alcool et les médicaments et n’a pas de limite dans le temps (mais il coute cher, car le sponsor finance la diffusion d’un programme de télévision). En savoir plus : http://www.snptv.org

Katie Muller

On est ce qu’on mange

Une des plus grandes craintes des Français avec l’adoption du nouveau style de nutrition est de devenir un peuple de gros. La nutrition est devenue une priorité depuis le 1er Mars 2007, chaque publicité alimentaire doit comporter un message sanitaire contre l’obésité, le cholestérol et le diabète. Le but de cette mesure est d’encourager le public à acheter une nourriture ni grasse, salée ou sucrée, de manger cinq fruits et légumes chaque jour, de ne pas grignoter entre les repas, et de pratiquer une activité physique régulièrement. Evidement, ce sont les enfants qui sont les plus impressionnables. Malgré les meilleures intentions de ces avertissements, l’obésité continue à augmenter. Elle a doublé entre 1994 et 2003.

Wikipedia Commons/ derivative work: M0tty

http://www.psychomedia.qc.ca/marketing/2007-04-25/pubs-alimentaires…