Il était une fois …le baiser de la lune

« Le baiser de la lune » est un dessin animé polémique qui vulgarise l’homosexualité pour les enfants. Réalisé par Sébastien Watel en Mars 2010, c’est le conte de deux poissons qui tombent amoureux. Selon Watel l’objectif du film est d’ « aborder les relations amoureuses entre les personnes du même sexe à l’intention des enfants de CM1/CM2 »[1]. C’est la base de la controverse parce que ces enfants ont entre neuf et dix ans.

À partir de ce point, la majorité des objections au dessin animé soutiennent que les enfants sont trop jeunes pour le comprendre. Quelques parents ne veulent pas que le film soit intégré au programme scolaire obligatoire ; ils préfèrent avoir le choix d’éduquer ou pas leurs enfants sur l’homosexualité. D’autres personnes le considèrent hétérophobe, prétendant que le film essaie de « bousculer l’identité sexuelle des jeunes spectateurs »[2].

Le but du dessin animé n’est pas de promouvoir l’hétérophobie mais de lutter contre un genre de préjugé qui est comparable au racisme selon le gouvernement français[3]. Les créateurs veulent souligner que l’amour homosexuel est égal à l’amour entre un prince et une princesse. Grâce à ces contes traditionnels (qui sont autorisés) les enfants apprennent les relations amoureuses dès le plus jeune âge.

Toutefois les Français sont beaucoup plus tolérants à l’homosexualité que les Américains. Selon une étude de Ifop-Ouest France, 67% des Français favorisent le mariage homosexuel[4] contre moins de 50% des Américains[5]. Cela ce reflète aussi par la loi. Les homosexuels ont plus de droits en France qu’aux États-Unis : Le PACS n’est pas exactement un acte de mariage mais c’est mieux que rien. Alors on ne réalisera jamais un conte de fées analogue dans la « terre de la liberté ». En fait si Disney produisait quelque chose de similaire il y aurait un boycottage et un procès.

Par contraste « Le baiser de la lune » est partout en France. Il fait partie du 11i ème Festival du court métrage de Nice, de « ciné-débat » à Nantes, à Paris, et même d’un festival Brésilien. Il est paru dans les journaux Le Monde, Le Figaro, Libé et Les Echos. Le réalisateur, Sébastien Watel, écrivain et réalisateur nous en parle sur le site web du dessin animé : http://www.le-baiser-de-la-lune.fr.

[1] http://www.le-baiser-de-la-lune.fr/

[2] http://www.marianne2.fr/Le-baiser-de-la-lune-un-conte-heterophobe_a…

[3] http://www.linternaute.com/actualite/societe/dossier/moeurs-des-fra…

[4] De Royer, Solenn. “La majorité divisée sur le mariage homosexuel.” Le Figaro 14 July 2011. Factiva. Web. 23 Oct. 2011.

    [5] “Capitol Alert: Less than Half of Americans Now Oppose Gay Marriage, Poll Says; Poll: Less than Half of Americans Now Oppose Gay Marriage.” The Sacramento Bee [Sacramento, CA] 2 Dec. 2010. Factiva. Web. 23 Oct. 2011.


L’obésité en France : un problème social

Une épidémie d’obésité a commencé en France pendant les années 80. Aujourd’hui elle touche principalement ceux qui sont déjà défavorisés dans la société, c’est-à-dire la classe ouvrière. Plus particulièrement les femmes et surtout les mères sont beaucoup affectées à cause de leur situation économique et souvent après plusieurs grossesses. Selon l’INCA (Étude individuelle nationale de consommation alimentaire), « 60 % des femmes et 44% des hommes souhaitent peser moins »[1]. Les statistiques de WHO (l’organisation mondiale de la santé) montrent qu’en réalité la prévalence de l’obésité chez les femmes (15-100 ans) est à 36.9% en France contre 76.7% aux États-Unis[2]. Si les mères doivent lutter contre, son augmentation chez l’enfant est un problème encore plus grave. Il y a plusieurs pubs contre l’obésité infantile mais l’Inpes (Institute nationale de l’éducation et la prévention pour la santé) a des difficultés à combattre contre l’industrie agroalimentaire dont les ressources supérieures financent les spots publicitaires pour les produits gras et sucrés qui visent les enfants[3].

Les épreuves de l’Inpes démontrent l’inefficacité des méthodes pour combattre l’épidémie. En général les pubs contre l’obésité sont trop intellectualisées. Prenons l’exemple des immigrés, qui ont déjà des difficultés à comprendre la langue et la culture française : Ces spots ne réussissent pas à les convaincre. Les conseils les plus populaires pour perdre du poids sont de faire de l’exercice et de manger sainement (notamment des produits frais) mais ces options ne sont pas toujours réalisables pour tout le monde. La classe ouvrière n’a pas assez de temps ni d’argent pour faire cela.

Il y a aussi des solutions proposées par le gouvernement. Le Parlement français essaie de passer une nouvelle taxe sur les sodas. Cette solution devient aussi polémique que l’interdiction des distributeurs automatiques dans les écoles en 2005[4]. On s’attend à l’objection de la part de Coca-Cola [5] mais il y a un autre débat : l’Académie de médecine est favorable à l’augmentation de la taxe (car la lutte est contre l’habitude plus que le produit) mais les nutritionnistes ne sont pas certains de sa justification (car il y a souvent plus de sucre dans les jus de fruits) [6].

Si les efforts nationaux échouent que doit-on faire pour le résoudre ? On peut commencer par s’informer sur le problème. L’organisation mondiale de la santé gère un site web qui publie les données statistiques de la santé internationale, y compris l’obésité. En savoir plus : https://apps.who.int/infobase/Comparisons.aspx.

 

source sante.lefigaro.fr, 2009

[1] Entreprendre. “Régimes Amaigrissants : Des Pratiques à Risque.” Science Magazine 26 Apr. 2011: 58-61. Factiva. Web. 2 Oct. 2011.

[2] https://apps.who.int/infobase/Comparisons.aspx

[3] Cougard, Marie-Josee. “Obésité Infantile : L’UFC Met En Cause La Hausse De La Pression Publicitaire.” Les Echos 8 Dec. 2010. Factiva. Web. 4 Oct. 2011.

[4] Frat, Muriel. “La Fin Des Friandises à L’école.” Le Figaro 30 July 2004. Factiva. Web. 6 Oct. 2011.

[5] Relaxnews. “Les Taxes Pour Lutter Contre L’obésité Prennent De L’essor En Europe.” Relaxnews International 28 Sept. 2011. Factiva. Web. 4 Oct. 2011.

[6] Garraud, Dominique. “L’éditorial; Plus C’est Gros, Moins ça Passe.” Editorial. Charente Libre 3 Oct. 2011. Factiva. Web. 3 Oct. 2011.

Insolite : holala ces Français !!

Lucas Murphey Polglaze

Soyez révolutionnaire : Tour Eiffel ou guillotine ?

En 1886, les français se préparaient à organiser l’Exposition Universelle de 1889, une date qui marquait le centenaire de la Révolution Française. C’est pour ça que les organisateurs ont décidé qu’il fallait faire quelque chose pour la commémorer. Donc ils ont lancé un concours pour dessiner une tour appropriée pour l’occasion. Bien sûr, la tour Eiffel a gagné, mais les autres choix étaient vraiment intéressants. Les compétiteurs étaient une grande guillotine (sic), un grand arrosoir pour aider Paris en cas de sécheresse et un phare pour tout illuminer (il allait fournir assez de lumière pour que les parisiens puissent lire le journal en pleine nuit).
Grâce à la réflexion des juges, le meilleur dessin a été élu et il est toujours numéro 1 aujourd’hui…vous avez devinez ?

Sources :     http://www.paris-eiffel-tower-news.com/eiffel-tower-stories/eiffel-…

http://www.essortment.com/eiffel-tower-information-built-19756.html

 

Joseph Chehouri

The Frogs : Vous mangez ce que vous êtes

Dans ce cas, c’est soit un rosbif, soit une grenouille en fonction du côté de la Manche que vous habitez. Les Français appellent souvent leurs homologues Anglais  “les Rosbifs” dans le langage populaire, une référence au bifteck – leur contribution à la cuisine française du 18ième siècle. En même temps, les Anglais appellent les français “les Frogs ou Froggys” (les grenouilles) parce que la France en est le plus gros consommateur en Europe (depuis des siècles).
Le saviez-vous ?  Les français importent entre 3.000 à 4.000 tonnes de cuisses de grenouille chaque année. La façon la plus courante pour les déguster est à l’ail, beurre et persil (comme les escargots), ne négligeons pas le potage de cresson de grenouilles (au Resling et à la crème) ou le fricassée de grenouilles que l’on déguste avec un Bordeaux Grave.
Bon appétit !

Sources :      http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20080311092030AAbxMFr

http://afroginuk.blog4ever.com/blog/lire-article-395912-1688262-les…

Un pub célèbre à Val Thorens , en Savoie, France. Il capture la gastro-doxe entre les deux cotés d’atlantique.

Un pub célèbre à Val Thorens , en Savoie, France. Il capture la gastro-doxe entre les deux cotés d’atlantique.

 

Danielle Foss

La France dans votre main !

« Visitez la France à pas de géant » – c’est le slogan de France miniature, qui se trouve à l’ouest de Paris à Élancourt. Il est possible d’explorer les sites et les monuments français les plus connus sans quitter les 5 hectares du parc. Ce grand jardin à la forme du pays et toutes les reproductions sont situées à leurs places correctes sur la carte. On peut voir des répliques détaillées de la Tour Eiffel, du Mont St. Michel (sur un lac), du château de Chambord ou de ville de Saint Tropez et bien plus. La visite se fait dans un petit train et il y a de nombreuses attractions, comme la traversée de la manche…dans une nacelle !

Le prix ? à partir de 13€. C’est vraiment un lieu insolite à visiter !

Sources :      http://www.franceminiature.fr/

http://www.planet.fr/france-16-sites-insolites-a-visiter-en.19489.1

Quelques reproductions dans le parc France miniature

http://www.openimagebank.com/dbsimgs1/XA099066.jpg

 

Kristine Gutierrez

L’escargot : accident gastronomie

Mangé depuis les temps préhistorique, l’escargot est vraiment devenu un repas gastronomique en 1814. L’intendant de Napoléon et le Tsar Alexandre I se sont rencontrés dans un restaurant en Bourgogne. Ils étaient en retard et le restaurant avait déjà servi toutes ses viandes. Il n’y avait plus rien à manger ! Un peu désespéré, le chef est allé chercher des escargots au jardin, il les a fait cuire et les a servis avec de l’ail, du persil et du beurre. Apparemment, le résultat était réussi…les français les dégustent depuis… En France on en consomme quatre sortes : les petits gris, le gros gris, l’escargot de Bourgogne –mon préféré-  et le bigorneau (escargot de mer)…
Pour les connaisseurs… essayez les œufs d’escargots ! Le caviar de la Bourgogne !

http://www.chowinthecity.com/2008/12/20/escargots/

Kevin Bodkin

Spiderman Français

Alain Robert est peut-être le plus bien connu grimpeur du monde. Il monte les tours les plus hautes, souvent sans corde ni assurance. Entre 1994 et 2011, il a escaladé la tour Sears (442 mètres) à Chicago, Taipei 101 à Taiwan (509.2 m), la plus haute tour du monde Burj Khalifa (828 m) et beaucoup d’autres. Le 31 décembre 1996, juste avant minuit, il a escaladé la tour Eiffel…les températures étaient négatives et il a dû porter des moufles ! En général ses montées sont illégales, donc il a  été arrêté bien des fois tout autour du monde. Pour en savoir plus, visitez http://www.alainrobert.com ou regardez un des films auxquels il a participé.

 

Rachael Ryals

Zorbons ! (La Ballule)

Qu’est-ce qu’un Zorb ? L’idée est venue de la Nouvelle-Zélande en 1994 mais en fait ce passe-temps a gagné ses lettres de noblesse en France. Pour « zorber » une ou deux personnes montent dans un zorb, un appareil qui consiste d’une bulle en plastique transparent rigide dans une autre bulle transparente et traversé par un sas cylindrique. C’est l’espace entre les deux bulles qui créé un matelas d’air qui protége le « Bullard ». Une fois à l’intérieure de la boule, le zorbeur commence à rouler dans un champs ; une chute d’eau ou une pente enneigée. Il y a des harnais à l’intérieur pour maintenir sa position pendant le tour. Il existe aussi l’Hydrozorb : qui contient de l’eau (ça se complique). Quelle que soit votre préférence soyez prête à devenir un zorbonaute, les Français adorent ! Donc il faut essayer.

En savoir plus : http://www.zorb.fr/

Un groupe de zorbonautes monte sur le terrain.

Un groupe de zorbonautes monte sur le terrain.

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Zorbs_at_the_Chew_Stoke_Harvest_Home_2010.jpg

 

Takako Hirokawa

C’est la guerre à Paris !

C’était en août 2011 et les employés d’Ubisoft ne voulaient pas travailler. Ils ont décidé de couvrir leurs fenêtres avec des Post-it à la forme des personnages des jeux vidéo Space Invaders. En représailles, les salariés de la banque BNP ont créé leur armée de figures du même jeu de petites feuilles colorées pour détruire les extraterrestres d’Ubisoft et la guerre des Post-it a commencé !Maintenant, on les trouve aux fenêtres de toutes les grandes entreprises et dans les grandes zones d’affaires, les tours se répondent… Ce nouveau jeu a réduit la productivité partout à Paris et continue à se propager en France. … à suivre !

Sources:      http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/08/01/post-it-les-open-space

 L’armée d’extraterrestres d’Ubisoft.

 

Courtney Magill

Coca Cola : la canette écologique

Chaque Noël, Coca s’associe avec les ours polaires… Cette année en France, c’est incroyable, Coca Cola va changer la couleur de ses canettes pour sensibiliser la population au réchauffement de la planète. Après le 1er Novembre, 1,4 billion des canettes seront blanches. Pourquoi ce changement extrême ? Leur symbole, l’ours blanc, est en voie d’extinction. Le but est de communiquer et de collecter de l’argent. L’entreprise a donné déjà deux million d’euros à WWF (World Wild liFe) qui représente la terre en l’arctique. Cette opération n’affecte pas les consommateurs aux États-Unis ni au Canada… pour voir cette nouvelle canette, il faudra venir boire votre coca en France !

http://fr.news.yahoo.com/canettes-coca-cola-abandonnent-couleur-rou…

Les ours blanc  qui sont en voie d’extinction.

U.S. Fish and Wildlife Service, Robert Wilson

 

Sensuel Erotique Xplicite : Le hip hop français

Puisque l’industrie hip hop est dirigée par les hommes, les chansons emploient un argot sexuel qui les rend explicites. Les chanteuses qui se lancent dans ce genre doivent conformer à ce style de langage pour ne pas être ignorées[1]. Prenons les paroles de Sté Strausz dans sa chanson, C’est la même histoire (c’est asmeuk). En parlant des femmes urbaines elle dit, «Les mâles de cités sont comme ça avec les charnelles. [2]»  Comme Joana Helcké l’a noté, Sté choisit le mot « charnelle » dont la connotation sexuelle nous donne une image corporelle qui transforme la femme en objet du désir.

L’argot des chansons hip hop est sexuel parce qu’il parle souvent du corps. Il y a plus de 80 termes qui indiquent l’appareil sexuel masculin et plus de 70 qui signifient celui féminin [3]. Ces termes changent en fonction de leur banlieue d’origine. Dans une industrie fondée sur la créativité, avec un argot érotique et variable, il y a de nombreuses façons pour référencer le corps d’une femme.

En examinant quelques paroles de Cette nuit, de Lady Laistee et celles de Vanessa de Doc Gyneco, on voit la prévalence de l’érotisme. Le mot « sexy » paraît deux fois dans les premiers trois vers de Cette nuit, « …Je m’étais préparé madame sexy baby. Sexy lady, c’était l’idée [4]. » La rappeuse devient un objet sexuel à cause de sa propre représentation. Les paroles de Vanessa sont plus obscènes : « Ces filles aux beaux fessiers qui firent fureur cet été [5]. » L’emploie de « fessier » démontre la sexualisation de la langue à travers l’incorporation des parties du corps.

Tout cela pose la question : doit-on diminuer la présence du sexe dans le hip hop ou est-ce que l’un doit le protéger comme une partie de la culture française ? Si ce thème vous intéresse, lisez « La tchatche and the gendering of ethnic identities in France’s banlieus » de Joanna Helcké. Pour trouver les paroles des chansons françaises, accédez au site web www.paroles.fr.

Linda Hamdouche, rapeuse française chante pour les pauvres et pour les marginalisés. ©Alejandro Pérez, Flickr

 


[1] Helcké, Joanna. “La Tchatche and the Gendering of Ethnic Identities in France’s Banlieues.” Shiftig Frontiers of France and Francophonie. Ed. Yvette Rocheron and Christopher Rolfe. By Peter Lang. Germany: European Academic, 2004. Goolge Books.

[2] http://menace77.skyrock.com/211944950-STE-STRAUSZ-C-est-la-meme-His

[3] Turpin, Béatrice. “Lets Mots Du Corps.” Revue D’études Françaises 11 (2006): 243-54. Google Scholar. Web. 13 Sept. 2011.

[4] http://www.allthelyrics.com/song/835318/

[5] http://www.france-jeunes.net/paroles-doc.gyneco-vanessa-30885.htm